Marketing

Mes prospects se désabonnent de ma Newsletter : comment l’éviter ?

Mes prospects se désabonnent de ma Newsletter : comment l’éviter ?

La Newsletter est un outil incontournable pour informer et maintenir un lien régulier avec vos clients et futurs clients. Vous avez passé le cap ? Félicitations ! Et pourtant, vous avez remarqué qu’à chaque envoi vous faites face à un nombre important de désabonnements. Ceux-ci ne sont pas à prendre à la légère. Une étude approfondie de l’évolution du taux de désabonnement est pertinente pour comprendre comment sont perçues vos prises de parole. S’il dépasse les 2%, il est temps d’agir !

cqui-leboss.fr vous dévoile les 6 bons comportements à adopter pour optimiser votre Newsletter et éviter les désinscriptions !

 

Conseil n°1 : Se constituer une base de données Opt-in

Juridiquement, tout contact présent dans votre base de données doit être opt-in. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Un contact opt-in est un individu qui a accepté de recevoir de l’information de la part d’une entreprise. Exit donc les cases inscriptions pré-cochées et les liens de désabonnement soigneusement dissimulés. Plutôt que de forcer l’inscription, donnez envie à vos prospects de vous lire ! Il peut être intéressant d’envoyer un premier email présentant les avantages que représentent votre Newsletter (informations exclusives, bons plans, promotions…) et de laisser le loisir à l’internaute de se désinscrire ou non de votre lettre d’information. Ne perdez pas de vue qu’une base de données qualifiée augmente le potentiel de conversion.

 

Conseil n°2 : Convenir d’une fréquence de parution raisonnable

Quotidienne, hebdomadaire, mensuelle … la fréquence de votre Newsletter doit être clairement définie. Ne matraquez pas vos lecteurs mais proposez leur plutôt différentes fréquences de parutions en fonction de leurs attentes et besoins (via un formulaire par exemple). Il est important de respecter un planning de diffusion strict afin d’instaurer entre le public et vous un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. La lecture devient alors un réflexe.

 

Conseil n°3 : Apporter une plus-value au lecteur

La Newsletter s’est largement démocratisée ces dernières années. Les internautes se perdent dans la jungle des lettres d’information et c’est pour cette raison que vous devez sortir du lot ! Distinguez-vous en apportant un contenu différenciant mais surtout utile à votre public. Actualités de votre secteur (en BtoB), offres promotionnelles ou jeux concours sont autant de sujets plébiscités par les internautes. Évitez néanmoins les discours trop commerciaux contreproductif à la création d’un lien fort avec le public.

Conseil n°4 : Segmenter la diffusion de sa Newsletter en fonction de ses cibles

Dans le but de délivrer le bon contenu à la bonne cible, il est possible de réaliser différentes Newsletter adaptées à chaque public. Pour cela, fini les fichiers Excel regroupant des milliers de contacts, optez plutôt pour un CRM (Customer Relationship Management) qui vous permettra de gérer de manière simple et fluide vos différentes cibles. Certains CRM bénéficient d’outils de campagne marketing intégrés. C’est notamment le cas du logiciel CRM Initiative qui permet à l’utilisateur de générer plusieurs listes de diffusion et de gérer ainsi ses envois pour une Newsletter personnalisée.

 

Conseils n°5 : Interpeller avec un objet accrocheur

Ultra sollicitées, nos boîtes mail sont de plus en plus encombrées et la majorité des emails commerciaux et autres Newsletter atterrissent directement dans la corbeille. Il est donc impératif de capter l’attention du lecteur en une fraction de seconde et ce dès l’objet du mail. Une formule percutante et un angle d’attaque différent des concurrents vous permettront de piquer la curiosité de vos abonnés et de les pousser au clic. Pour rendre votre objet plus attrayant vous pouvez y inclure une donnée chiffrée, une promesse ou bien jouer sur le caractère urgent du message.

 

Conseil n°6 : Bannir les adresses no reply

Avec l’explosion de la bulle internet et la suprématie des réseaux sociaux, l’heure est à l’interaction ! La communication unilatérale n’est plus et le public souhaite s’exprimer et réagir sur les différents sujets abordés. La Newsletter diffuse de l’information mais il ne faut pas perdre de vue qu’elle permet également d’accueillir les retours des lecteurs, favorise l’échange et permet d’identifier un potentiel client. Une adresse « No reply » dissuade le public et ne reflète pas l’image d’une entreprise ouverte et à l’écoute de ses abonnés.

Article précédent 5 astuces pour organiser votre journée de travail
Article suivant 5 outils pour socialiser votre entreprise

Articles en relation

2 Commentaires

Donnez votre avis

Vos données seront confidentielles ! Votre email ne sera pas publié. De même que vos données ne seront pas partagées à une tierce personne. Les champs obligatoires sont suivis d'une *